Appliquez la philosophie « slow » à votre repos

Oct 3, 2021 | NOUS VOUS INFORMONS | 0 commentaires

Sans même s’en rendre compte, la vie tranquille dont nous bénéficiions au cours de ces dernières décennies a disparue. Cela est passé inaperçu, mais très progressivement et parrainé par la révolution technologique notre qualité de vie a changé. Le rythme de vie s’est décuplé, l’anxiété s’est démocratisée et même nos vacances se sont transformées en compétition de stress. Heureusement, tout le monde n’a pas voulu se contenter de ce style de société et a conçu un type de société dite « slow » que vous pouvez même appliquer à votre repos.

En quoi consiste la philosophie « slow » ?

Il parait que toute cette philosophie est apparue dans les années 80. En réponse à un nouveau « fast-food » qui a ouvert ces portes dans le centre historique de Rome. Plus concrètement, sur la Place d’Espagne. Ce qui a commencé comme un refus d’un type de service « fast food » a fini par imprégner tout un style de vie. Un mouvement appelé slow (lent) et qui, en plus de la restauration, couvre également la mode, la consommation et le repos.

Dans sa définition la plus basique, cette philosophie « slow » est ce qu’elle défend, est une sorte de « carpe diem » ce qui veut dire « profiter de son temps ». Profiter du moment, vivre le présent, le savourer et prendre le temps nécessaire pour tout. C’est-à-dire un courant culturel qui promeut notre activité sociale, professionnelle et familiale à divers degrés. Mettre de côté la technologie, les réseaux sociaux, la gestuelle et vouloir tout faire sans s’en réjouir.

Comme la philosophie « slow » a commencé dans le domaine de l’alimentation, le premier secteur auquel elle a été appliquée était la restauration. Mais, progressivement, il s’est élargi pour passer de la gastronomie à tout élément que le rythme de la vie occidentale nous oblige à subir.

La « slow life » vie tranquille peut aussi s’appliquer aux relations sociales (prendre soin d’une amitié durable) et peut se manifester de différentes manières :

– Faites que chaque jour soit une aventure et sortez de la routine.

– La méditation vous aidera à rester calme et à réduire votre anxiété ou votre stress.

– Oubliez la technologie et les réseaux sociaux et voyagez sans horaires.

– Profitez du moment présent, explorez de nouveaux lieux, personnes et situations.

– Ralentissez votre rythme de vie, embrassez l’introspection, apprenez à vous connaître.

 Le « slow life » et la philosophie « slow » peuvent-elles s’appliquer au repos ?

Vous avez déjà pu voir que la prémisse principale du mouvement « slow » commence par un ralentissement du rythme de la vie. Évidemment, cette culture vous invite au repos. Un facteur fondamental pour notre corps et un des piliers d’une vie saine.

Pour insuffler à votre repos la philosophie « slow » lente, il est important que vous ayez d’abord embrassé ce mouvement sous tous ses aspects. Si vous considérez que vous remplissez cette exigence, il est temps de l’appliquer à votre repos.

Décorez votre chambre à coucher

Pourquoi ne pas commencer par le plus superficiel ? Peignez les murs avec des tons doux et chauds, débarrassez-vous des éléments dérangeants qui n’épousez pas la lenteur de la vie. Changez les ampoules pour que l’éclairage soit moins puissant et éloignez tout appareil électronique de la chambre à coucher.

Pas de dîners copieux

Il a toute la logique du monde que, si la philosophie « slow » est issue de la gastronomie, elle doit favoriser un dîner léger, sain et équilibré.

Ne vous couchez pas trop tard

Une partie des problèmes de l’anxiété et du stress dont nous souffrons aujourd’hui, provient du fait que le rythme de vie actuel nous pousse à peu dormir. Au lieu de rester jusqu’à 1h du matin à regarder un film, couchez-vous tôt et profitez du pur plaisir de dormir.

Aidez-vous avec de la musique ou des sons relaxants

Pour ralentir notre rythme de vie et le réduire de quelques vitesses, quoi de mieux pour nous aider que d’écouter de la musique relaxante ou les bruits de la mer ? Attention, pas de « hard rock » ni de musique qui secoue. Elle doit vous inviter au repos : « chill out », « jazz », chants d’oiseaux…

Les soucis n’entrent pas dans la chambre

Un autre aspect qui a le plus nui à notre vie est le stress. De nos jours, il est presque impossible de se déconnecter car nous sommes même habitués à regarder les e-mails du travail à tout moment depuis notre lit. Désormais, laissez vos soucis hors de la chambre à coucher et savourez chaque instant, y compris le simple fait de vous couvrir d’un drap.