Conseils pour endormir bébé pendant les mois d’été

Août 7, 2021 | ENFANTS, NOUS VOUS CONSEILLONS | 0 commentaires

Si nous devions définir quelle est la principale raison du bonheur chez les êtres humains, ce serait surement le fait d’avoir un enfant. Mais à la joie infinie inhérente à la paternité et à la maternité, des inquiétudes apparaissent. Entre les cris causés par les coliques à la difficulté de dormir qu’a un bébé pendant les mois d’été. S’il est déjà difficile le reste de l’année de les faire dormir la nuit, en été le scénario se complique sérieusement.

Le nombre de fois où les bébés se réveillent pendant la nuit va se multiplier de manière presque exponentielle en raison des températures élevées et du simple fait que les journées s’allongent. En tant que jeunes parents, comment faire dormir nos petits en été ? À partir de cette question, d’autres apparaîtront, comme, faut-il oui ou non allumer la climatisation, est-il opportun de les rafraîchir ou encore doit-on changer leurs habitudes et leurs horaires. Ne vous inquiétez pas, à Maxcolchon, nous avons compilé une série de conseils qui aideront votre bébé à dormir, même s’il fait 30 degrés à l’extérieur.

Conseils pour que la chaleur estivale ne gêne pas le sommeil de votre bébé

Utilisation du climatiseur

C’est la première question qu’une nouvelle maman et un nouveau papa se posent dès l’arrivée de la saison estivale : « L’utilisation de la climatisation peut-elle nuire à mon bébé » ? Cela est normal d’avoir ce doute. En règle générale, nous savons que l’utilisation inconsidérée de cet appareil est nocive pour notre santé, pourquoi ne le serait-il pas avec les plus petits ?

Heureusement, vous n’avez pas à vous inquiéter plus que çà. Ces appareils tout comme les ventilateurs ne sont pas nocifs pour les bébés. Au moins si nous les utilisons avec bon sens. C’est-à-dire qu’il faut que les filtres soient nettoyés, que l’air ne les atteingne pas directement et, mieux encore, qu’il refroidit l’environnement de leurs chambres avant de les coucher dans le berceau. De cette façon, vous rafraîchirez l’environnement et les bébés ne seront pas exposés à son flux d’air.

Pyjamas les plus adaptés et draps doux, frais et respirants

Nous savons que les adultes ont tendance à dormir nus en été (surtout les nuits les plus chaudes), mais les bébés doivent toujours dormir habillés. La prémisse fondamentale sur laquelle baser le type de pyjama qu’ils doivent porter, est que celui-ci soit confortable, fabriqué avec un tissu naturel (100 % coton si possible), et surtout, il doit être hautement respirant.

Si nous ajoutons à ces éléments d’autres facteurs tels qu’ils ne doivent pas avoir d’étiquettes et qu’ils aient des coutures plates qui faciliteront le confort et protègeront la peau des frottements ; nous obtiendrons que nos enfants aient un repos plus que frais et doux. Et, bien sûr, en ce qui concerne le linge de lit, il doit répondre aux mêmes spécificités.

Prenez soin du moindre détail où et comment il va dormir

Nous parlons de la période estivale, une époque faite de voyages, de déplacements et d’allées et venues. Aujourd’hui, nous dormons dans notre maison, mais demain ce sera dans un hôtel, un appartement ou la maison de campagne. En raison de ce changement constant de décor ; il est important que nous portions une attention particulière à la fois à la position dans laquelle dorment nos bébés et au type de berceau ou de lit qu’ils vont occuper. Par exemple, les sièges d’auto sont négativement liés à un risque accru de reflux gastro-œsophagien et à une oxygénation réduite. Essayez de les éviter.

Les lits de voyage transportables ou la poussette elle-même doivent être surveillés. Ne laissez pas d’objets, peluches, coussins ou oreillers… Et, surtout, faites-les dormir sur le dos.

Que fait-on des horaires ?

Comme pour les déplacements constants et les changements de logement, il en va de même pour les horaires. Partant du principe qu’en été les journées sont plus longues, et que nous profitons de plus d’heures de lumière. Nous changeons même l’heure au printemps. Il est donc plus complexe de pouvoir se conformer à certaines habitudes. Cependant, cela n’est pas un obstacle et n’empêche pas notre horloge biologique de continuer à fonctionner. Il en va de même pour les bébés.

À partir de 3 mois, les nouveau-nés commencent à élaborer leur propre hygiène de sommeil, donc en été ils peuvent aussi souffrir de ces irrégularités. Pour atténuer tout ce contexte, ne restez pas très tard dans la rue, protégez-le du soleil et de ses rayons, baissez les stores, ne dînez pas trop tard et couchez-le à peu près aux mêmes heures que le reste de l’année.